La nouvelle politique de « partage » d’Elsevier

Le 30 avril 2015, Elsevier a publié sa nouvelle politique en matière d’Open Access « Unleashing the power of academic sharing« . Afin d’être capable d’expliquer ces nouvelles conditions aux chercheurs pour qui nous travaillons, nous avons décortiqué les pages web d’Elsevier et les explications et commentaires qui sont parus depuis un peu plus d’un mois. Nous proposons un schéma pour rendre compte des principes que nous avons compris, néanmoins des questions subsistent.

Voici un schéma qui traduit ce que nous avons compris :

Politique Elsevier OA FR

 

Des questions :

  1. lorsque le partage public est autorisé via le dépôt institutionnel de l’auteur, est-ce que cela signifie qu’il est impossible de procéder au dépôt dans HAL général ou HALSHS par exemple, mais qu’il faudrait passer par un portail HAL institutionnel ? Même si au final tout va au même endroit…
  2. on croit comprendre que si le preprint a déjà été déposé dans arXiv ou RePEc, l’auteur peut procéder à la mise à jour de son dépôt initial en partageant la version postprint dès la publication même si la revue impose normalement un embargo. C’est donc un moyen de contourner les embargos ?
  3. est-ce que Researchgate est exclu des sites par lesquels on peut faire un partage public du postprint dans la mesure où (selon toute vraisemblance) il ne s’agit pas d’un site commercial partenaire d’Elsevier ni d’un site non-commercial ? A moins que « non-commercial website » signifie « site qui ne fait pas payer l’accès au document bien qu’étant à un but lucratif ?

 

 

Citer ce billet : Bordignon F., "La nouvelle politique de « partage » d’Elsevier," in Carnet'IST, 10/06/2015, http://carnetist.hypotheses.org/26. Consulté en ligne le 26/09/2017.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *